distiller


distiller

distiller [ distile ] v. <conjug. : 1>
XIIIe; lat. distillare « tomber goutte à goutte », de stilla « goutte »
I V. tr.
1Laisser couler goutte à goutte. sécréter. « chaque plante distille par ses racines un poison pour la plante qui lui ressemble » (A. Gide). Fig. Distiller son venin. épancher, répandre. « Son enseignement distillait l'ennui le plus pur » (A. Gide).
Fig. Distiller l'information, la donner peu à peu et d'une manière incomplète.
2Soumettre (qqch.) à la distillation. rectifier. Alcool obtenu en distillant de la betterave, des grains, des fruits ( eau-de-vie) . Distiller du pétrole ( raffiner) , du bois, de la houille. Purifier de l'eau en la distillant. P. p. adj. Eau distillée.
3Littér. Élaborer (un suc). L'abeille distille le miel.
Fig. Tirer l'essence d'une chose. raffiner. « La Rochefoucauld distille sa pensée » (Faguet).
II V. intr. Sc.
1Couler goutte à goutte. Liquide qui distille.
2Se séparer (d'un mélange) par distillation. Le gazole commence à distiller vers 230°.

distiller verbe transitif (bas latin distillare) Extraire d'un mélange les produits les plus volatils, en les transformant en vapeurs, puis en les condensant par refroidissement. Littéraire. Sécréter ou élaborer une substance : Plantes qui distillent du poison. Littéraire. Dégager une impression, exprimer un sentiment, une pensée : Distiller l'ennui. Distiller des bons mots.distiller (homonymes) verbe transitif (bas latin distillare)distiller verbe intransitif Se séparer d'un mélange lors de la distillation. ● distiller (homonymes) verbe intransitif

distiller
v.
rI./r v. tr.
d1./d Opérer la distillation de. Distiller du vin.
|| Par ext. Produire par élaboration (un liquide, un suc). L'abeille distille le miel.
d2./d (Surtout fig.) Produire, répandre peu à peu (et comme goutte à goutte). L'aube distillait un jour blafard. Distiller des informations.
rII./r v. intr.
d1./d Passer à l'état de vapeur par distillation, en parlant d'un corps. L'alcool ordinaire distille à 78,5 °C.
d2./d Couler goutte à goutte. Le sang distillait de la blessure.

⇒DISTILLER, verbe.
A.— Emploi trans.
1. CHIM. Séparer par la chaleur les principes fixes et les principes volatils d'une substance composée. Distiller des grains, du vin; distiller à feu nu. La curiosité de la maison était (...) l'appareil à distiller que les consommateurs voyaient fonctionner, des alambics aux longs cols, des serpentins descendant sous terre, une cuisine du diable devant laquelle venaient rêver les ouvriers soûlards (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 404) :
1. Il allait chercher des salades de pissenlit dans les herbes de la colline, ou bien à la saison cueillir des prunelles sur les haies de Vaudémont. Le bon géant avait toujours été un peu porté sur la bouche; il excellait à distiller de ces petites baies une savoureuse eau-de-vie...
BARRÈS, La Colline inspirée, 1913, p. 271.
Spéc. Eau distillée. C'est l'eau commune évaporée, purifiée, et condensée (...). On doit rejeter celle qui passe la première. L'eau distillée doit être parfaitement claire, limpide, sans odeur ni saveur, sans action sur le tournesol (KAPELER, CAVENTOU, Manuel pharm. et drog., t. 1, 1821, p. 236).
2. Produire, sécréter goutte à goutte un liquide. Distiller un encens, le miel, la rosée, des sucs. Des glandes venimeuses qui distillent leur venin dans la bouche de plusieurs reptiles (CUVIER, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 204). Les pins distillaient leur résine amère (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 247) :
2. Rendez-nous nos soupirs et nos larmes!
LA CATHÉDRALE. — Les vents aussi ont des soupirs quand c'est le soir : demandez vos soupirs aux vents. Les grottes ont des larmes qu'elles distillent goutte à goutte : demandez vos larmes aux grottes.
QUINET, Ahasvérus, 1833, 3e journée, p. 268.
P. ext. [En parlant de la lumière, du jour, du soleil] La lune, qui se penche au bord de la vallée, Distille un jour égal, une aurore voilée, Sur ce golfe silencieux (LAMART., Harm., 1830, p. 328).
3. Au fig.
a) Tirer l'essence d'une chose, l'exprimer avec raffinement. Distiller des commentaires, un bon mot, un raisonnement, une réflexion fine. Je vous fais l'honneur de vous traiter en gourmets, je vous distille mon histoire (BALZAC, Mais. Nucingen, 1838, p. 625) :
3. Il [Mérimée] cause en s'écoutant, lentement, avec de mortels silences, mot à mot, goutte à goutte, comme s'il distillait ses effets, faisant tomber peu à peu, autour de lui, une sorte de froideur glaciale.
GONCOURT, Journal, 1865, p. 211.
b) [En parlant des sentiments] Distiller la haine, la vengeance. Distiller l'opprobre et le fiel (CHÉNIER, Odes, 1794, p. 241) :
4. M. L..., dont je suivais le cours à Henri IV, accepta de me guider dans les sentiers de la métaphysique et de corriger mes devoirs (...). Son enseignement distillait l'ennui le plus pur.
GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, p. 518.
B.— Emploi intrans.
1. Vieilli. Couler goutte à goutte. Distiller de la voûte, des rochers. Quelque chose de semblable à du sang distille de sa bouche (CHATEAUBR., Martyrs, t. 2, 1810, p. 48). La feuille sur leurs cous distillait goutte à goutte (LAMART., Jocelyn, 1836, p. 615).
2. Au fig. En lisant ce poète (...) on se sent humecté par la rosée qui distille de ses vers enchanteurs sur la couche poétique des immortels (J. DE MAISTRE, Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 130).
Rem. La docum. fournit le subst. et adj. distilleur, euse. (Celui, celle) qui distille (cf. A 1 et 2). Quand la distilleuse (...) était présente, il ne fallait pas songer à folâtrer au milieu de ses alambics et de ses cornues (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 153). Bien des mouches qui sont distilleuses de miel Vampirisent gaîment ces reines végétales (ROLLINAT, Névroses, 1883, p. 160).
Prononc. et Orth. :[distile], (je) distille [distil]. Ds Ac. 1694-1932. BUBEN 1935, § 156, signale que les étrangers prononcent souvent [distije]. DUPRÉ 1972, p. 716, met également en garde contre cette prononc. pour le verbe et ses dér. distillable, distillateur, distillation, distillatoire, distillerie. Homon. distyle et formes du verbe distiller. Étymol. et Hist. 1. a) XIIIe s. « faire tomber goutte à goutte » (Psaut. ds GDF. Suppl. d'apr. DG); 1509 (J. MAROT, Voiage de Venise, Comment le roy part de Milan ds GDF. Compl.); b) au fig. 1564-66 (RONSARD, Pièce en tête du traité Des sacrements de l'Eglise catholique, v. 10, éd. P. Laumonier, t. 18, 2, p. 327); 2. 1314 « filtrer, décanter » (H. MONDEV., Chir., 906 ds T.-L.); 3. ca 1516 « opérer une distillation » (J. PERRÉAL, Complainte de Nature, 37, A. Vernet ds Bibl. Humanisme et Renaissance, t. 3, 1943, p. 249). Empr. au lat. impérial distillare « tomber goutte à goutte »; le sens « distiller » en lat. médiév. (1267 ds LATHAM). Fréq. abs. littér. :262. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 427, b) 300; XXe s. : a) 451, b) 314.

distiller [distile] v.
ÉTYM. XIIIe; lat. distillare « tomber goutte à goutte »; de dis-, et stillare « distiller », de stilla « goutte ». → Instiller.
———
I V. tr.
1 Didact. Laisser couler goutte à goutte. Sécréter.
1 (…) selon un phénomène d'exosmose récemment découvert, chaque plante distille par ses racines un poison pour la plante qui lui ressemble (…)
Gide, Journal, 17 juin 1910.
Par métaphore :
2 La lune, qui se penche au bord de la vallée,
Distille un jour égal, une aurore voilée (…)
Lamartine, Harmonies, I, 10.
Fig. et littér. Épancher, répandre. || Ce personnage distille l'ennui.Par métaphore. || Distiller le venin de la calomnie, son venin.
3 En blâmant ses écrits, ai-je d'un style affreux
Distillé sur sa vie un venin dangereux ?
Boileau, Satires, IX (→ Attaquer, cit. 30).
4 Son enseignement distillait l'ennui le plus pur.
Gide, Si le grain ne meurt, I, IX, p. 240.
5 C'était le minéralogiste Pierquin, dont le regard distillait un perpétuel sourire corrosif.
G. Duhamel, le Voyage de P. Périot, VIII, p. 139.
2 Cour. Soumettre (qqch.) à la distillation. Rectifier, réduire, spiritualiser (vx), sublimer. || Distiller qqch. à plusieurs reprises. Cohober. || Distiller un mélange dans un alambic. || Distiller de l'alcool industriellement ( Distillateur, distillerie), pour sa consommation personnelle. Bouilleur (de cru). || Purifier de l'eau en la distillant. || Distiller du vin. || Alcool obtenu en distillant de la betterave, des grains, des fruits ( Eau-de-vie), des plantes ( Essence).Vieilli. || Distiller du pétrole ( Raffiner), du bois, de la houille.
3 Littér. Élaborer (un suc). || L'abeille distille le miel.
6 Comme on voit les frelons, troupe lâche et stérile,
Aller piller le miel que l'abeille distille ?
Boileau, Satires, I.
Par métaphore :
7 Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée;
Il y a sous ta langue du miel et du lait (…)
Bible (Segond), Cantique des cantiques, IV, 11.
4 Fig. Tirer l'essence d'une chose. Raffiner.
8 Voici la ruche humaine où j'ai ma cellule pour y distiller le miel un peu âcre de l'érudition.
France, le Crime de S. Bonnard, Œ., t. II, p. 279.
9 La Rochefoucauld distille sa pensée.
Émile Faguet, Études littéraires, XVIIe siècle, La Rochefoucauld, p. 229.
———
II V. intr. Sc.
1 Couler goutte à goutte. || Poison, liquide qui distille (→ Distillation, cit.).
2 Se séparer (d'un mélange) par distillation. || Le gas-oil commence à distiller vers 230°.
——————
se distiller v. pron.
Être distillé. || Les vins se distillent pour la fabrication des eaux-de-vie.
10 (…) une usine où se distillait la moisson de géraniums et de roses des champs d'alentour (…)
Loti, Matelot, I, p. 9.
——————
distillé, ée p. p. adj.
(Sens I, 2). || Grains, fruits distillés. || Eau distillée, rendue pure par distillation.Miel distillé (par les abeilles).Fig. || C'est de l'esprit distillé (→ Condenser, cit. 4).
DÉR. Distillat, distillateur, distillatoire, distillerie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • distiller — DISTILLER. v. a. Faire une distillation, tirer par l alambic le suc de quelque chose. Distiller des herbes, des fleurs. f♛/b] On dit figurément, Distiller quelque chose, pour dire, L épancher, le répandre, le verser. Distiller sa rage. Distiller… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • distiller — DISTILLER. v. a. Tirer par l alambic le suc de quelque chose. Distiller des herbes, des fleurs. On dit fig. Distiller son esprit sur quelque chose, ou se distiller, pour dire, Se travailler trop sur quelque sujet. Il est aussi neutre, & signifie… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Distiller —   (Acrobat Distiller), ein Programm von der Firma Adobe zum Konvertieren von PostScript Druckdateien in PDF Dateien (Acrobat) …   Universal-Lexikon

  • distiller — Distiller, Distillare, Extillare. Faire rosée, ou distiller quelque humeur comme rosée, Rorare. Eauës distillées, Aquae extillatae …   Thresor de la langue françoyse

  • Distiller — Dis*till er, n. 1. One who distills; esp., one who extracts alcoholic liquors by distillation. [1913 Webster] 2. The condenser of a distilling apparatus. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • distiller — 1570s, agent noun from DISTILL (Cf. distill) …   Etymology dictionary

  • distiller — ► NOUN ▪ a person or company that manufactures spirits …   English terms dictionary

  • distiller — [di stil′ər] n. 1. a person or apparatus that distills 2. a person, company, etc. in the business of making alcoholic liquors produced by distillation …   English World dictionary

  • distiller — (di sti lé) v. a. 1°   Laisser couler goutte à goutte. •   Ses lèvres sont comme des lis qui distillent la plus pure myrrhe, SACI Cant. des cant. V, 12.    Par extension. •   La lune, qui se penche au bord de la vallée, Distille un jour égal, une …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DISTILLER — v. a. T. de Chimie, de Pharmacie, etc. Faire une distillation, des distillations ; ou Soumettre à la distillation. Distiller au bain marie, au bain de sable, à feu nu. Distiller de l eau de rivière. Distiller du vin pour en faire de l eau de vie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.